PRÉAMBULE ET DÉFINITIONS

Les méthodes : Harmonisation Énergétique et Intégration Mémorielle Anschma© ne sont pas des psychothérapies.

L’école Anschma-International©, les méthodes Harmonisation Énergétique et Intégration Mémorielle ne constituent aucunement une pratique sectaire ou religieuse. Les intervenants favorisent l’autonomie individuelle et la prise en charge de soi sur la base d’une meilleure connaissance de son corps et de ses propres ressources.

Chaque personne est libre de participer aux séances, de pratiquer les exercices proposés si bon lui semble et en pleine conscience, et de suspendre ou d’arrêter les séances sans avoir à se justifier.

Les séances en Harmonisation Energétique et en Intégration Mémorielle Anschma© ont pour but d’éveiller la conscience de soi, de diminuer le stress, de réduire les tensions, d’améliorer la relation entre le corps et la psyché.

L’Intervenant est toute personne diplômée en Harmonisation Énergétique et en Intégration Mémorielle Anschma© qui a terminé un ou plusieurs niveaux de formation et reçu son diplôme dans les conditions demandées.

Le consultant est toute personne qui reçoit un service par l’intervenant diplômé en Harmonisation Énergétique ou en Intégration Mémorielle Anschma©.

CADRE DÉONTOLOGIQUE ET ÉTHIQUE

Le but de l’Harmonisation Énergétique et de l’Intégration Mémorielle est l’autonomie. L’intervenant est invité à aider le consultant à devenir autonome dans son propre processus de compréhension.

L’intervenant développe une éthique personnelle où le non-jugement, la bienveillance, l’équité, le respect de la personne, de sa liberté, de sa vie privée guide ses actes.

L’intervenant accompagne le consultant dans la confidentialité, la neutralité et la non directivité, à l’écoute de ses profondeurs et dans la reconnaissance de son potentiel de vie.

L’intervenant se présente au public objectivement, il annonce clairement son statut pour les services offerts.

L’intervenant s’abstient de garantir, directement ou indirectement, expressément ou implicitement, la guérison d’une maladie ou de toute autre affection.

Les intervenants ne sont pas des praticiens de la santé psychique et physique.

Les interventions ne peuvent se substituer à un traitement médical ou une psychothérapie.

Fin de l’extrait.

Mise à jour 07/2014